À noter :

Certains liens peuvent mener à des pages offertes en anglais seulement.

Table des matières

Introduction

Les politiques suivantes, qui sont présentées par ordre alphabétique, sont obligatoires. Toutefois, les personnes qui ont la responsabilité de mettre en œuvre ces politiques ont une certaine souplesse dans le choix de la méthode de mise en œuvre.

Politique sur l’activité physique quotidienne

Dans le but d’augmenter le niveau d’activité physique des élèves, les autorités scolaires doivent faire en sorte que chaque élève, de la 1re à la 9e année, soit actif pendant au moins 30 minutes par jour dans le cadre d’activités organisées par l’école. Cette politique repose sur la conviction que les élèves en bonne santé sont mieux à même d’apprendre et que les communautés scolaires offrent des environnements favorisant le développement d’habitudes positives nécessaires pour une vie saine et active. 

Pour plus de renseignements à ce sujet, consultez la section Activité physique quotidienne du Guide.

Politique sur l’anglais langue additionnelle

Afin de soutenir les enfants et les élèves qui apprennent l’anglais comme langue additionnelle (ALA), les autorités scolaires doivent fournir un enseignement de la langue anglaise qui répond aux divers besoins d’apprentissage de ces élèves et qui leur permet d’acquérir des habiletés langagières. Une telle programmation est essentielle pour aider les apprenants de l’anglais comme langue additionnelle à participer pleinement au système d’éducation de l’Alberta du préscolaire à la 12e année, à terminer leurs études secondaires et à devenir des citoyens productifs qui contribuent à la société canadienne. 
Pour plus de renseignements à ce sujet, consultez la page Web English as a Second Language (ESL) sur Alberta.ca.

Politique sur l’éducation sexuelle

Pour veiller à ce que les élèves atteignent les résultats d’apprentissage prescrits par Alberta Education dans les programmes d’études ou le curriculum, les autorités scolaires et les écoles privées agréées qui offrent les cours d’éducation physique et bienêtre de la 4e à la 6e année, de santé et préparation pour la vie de la 7e à la 9e année et de carrière et vie doivent s’assurer que le volet portant sur la sexualité humaine est offert à tous les élèves. En vertu de l’article 58.1 de l’Education Act, les parents doivent recevoir un préavis lorsque des cours, des programmes éducatifs ou du matériel didactique, l’enseignement ou des travaux comportent de la matière traitant principalement et ouvertement de religion ou de sexualité humaine. À la suite d’une demande écrite des parents, un élève doit être exempté de cet enseignement, du cours, du programme éducatif ou de l’utilisation du matériel didactique, et ce, sans le pénaliser sur le plan scolaire. 
Pour plus de renseignements à ce sujet, consultez la section Préavis en vertu de l’article 58.1 de l’Education Act du Guide.

Politique sur l’éducation inclusive

Le système d’éducation de l’Alberta est fondé sur une approche axée sur les valeurs en vue d’assumer sa responsabilité à l’égard de tous les enfants et de tous les élèves. L’inclusion est une façon de penser et d’agir qui démontre l’acceptation universelle et crée le sentiment d’appartenance chez tous les enfants et les élèves.

Pour appuyer les enfants et les élèves dans la réalisation des objectifs énoncés dans l’Arrêté ministériel sur l’apprentissage des élèves, les autorités scolaires doivent s’assurer que tous les enfants et tous les élèves de la maternelle à la 12e année, sans égard à leur race, à leurs croyances religieuses, à leur couleur, à leur sexe, à leur identité de genre, à leur expression de genre, à une incapacité physique ou mentale, à leur situation familiale, à leur orientation sexuelle ou à tout autre facteur, ont accès à des expériences d’apprentissage significatives et pertinentes qui comportent des appuis pédagogiques appropriés.

Pour plus de renseignements à ce sujet, consultez la page Web Éducation inclusive sur Alberta.ca.

Politique sur les carrefours d’apprentissage

Pour aider les élèves à répondre aux normes et objectifs énoncés dans l’Arrêté ministériel sur l’apprentissage des élèves, les autorités scolaires doivent s’assurer que les élèves ont accès à un carrefour d’apprentissage. Un carrefour d’apprentissage est un espace physique et/ou virtuel qui est inclusif, adaptable et centré sur l’apprenant, un espace qui favorise la collaboration, l’enquête, l’imagination et le jeu, et ce, afin d’accroitre et d’approfondir l’apprentissage.

Pour plus de renseignements à ce sujet, consultez la section Carrefours d’apprentissage du Guide.

Politique sur les cours élaborés localement

Les autorités scolaires qui offrent des cours élaborés localement doivent respecter les processus d’approbation et les exigences énoncées dans la section Cours élaborés localement du Guide. Les autorités scolaires qui offrent des cours d’études religieuses élaborés localement doivent s’assurer qu’une partie du contenu du cours porte sur une étude comparative d’autres grandes religions du monde.

Pour plus de renseignements à ce sujet, consultez la section  Cours élaborés localement du Guide.

Politique sur l’évaluation des élèves

Dans le but d’appuyer l’établissement et le maintien de normes, 
ainsi que l’amélioration des programmes scolaires et du rendement des élèves, les autorités scolaires et les écoles agréées (financées et non financées) doivent élaborer, documenter, tenir à jour et mettre en œuvre des politiques et des procédures sur le suivi et l’évaluation continus des apprentissages des élèves. Ces politiques et procédures doivent énoncer ce qui suit :

  • l’évaluation des élèves doit être juste, exacte et équitable;
  • l’élève a le droit d’appel selon les procédures établies à ce sujet;
  • le rôle de l’élève et de l’enseignant dans les évaluations doit être défini;
  • l’information obtenue à la suite des évaluations doit servir à améliorer 
  • la qualité de la programmation scolaire;
  • l’information portant sur les évaluations doit être communiquée en temps opportun aux élèves, aux parents et aux conseils d’école.

Pour plus de renseignements à ce sujet, consultez les sections Évaluation des élèves maternelle à 9e année et Évaluation des élèves du secondaire deuxième cycle du Guide.

Politique sur le perfectionnement, la supervision et l’évaluation des enseignants

Les autorités scolaires, les écoles privées agréées, les administrations de services au préscolaire, les directions générales, les directions d’école et le personnel enseignant doivent collaborer à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une politique qui prévoit que la pratique pédagogique de tous les enseignants est constamment conforme à la Norme de qualité pour l’enseignement.

Pour plus de renseignements à ce sujet, consulterz le document Teacher Growth, Supervision and Evaluation Policy sur Alberta.ca.

Politique sur l’utilisation et la communication des résultats à la suite des évaluations provinciales

Les autorités scolaires doivent analyser, interpréter et communiquer les résultats de leurs élèves aux évaluations de 6e et 9e années et aux examens en vue de l’obtention du diplôme de 12e année. Ces évaluations doivent servir de complément aux évaluations conçues et administrées localement pour améliorer le rendement des élèves et pour juger de la qualité et de l’efficacité de l’éducation qui leur est offerte.

Pour plus de renseignements à ce sujet, consultez :
•    Assurance et responsabilisation dans le système d’éducation
•    Tests de rendement provinciaux; 
•    Tests de rendement provinciaux : bulletins d’information selon les matières
•    Gestion des examens de 12e année;
•    Passer les examens de 12e année.