Under a renegotiated bilateral agreement with the federal government, the Alberta government will receive $45 million to assist in the delivery of affordable and accessible child care.

“High-quality early learning experiences are essential to the intellectual, emotional and physical development of our children. Our government is pleased to continue working with the Government of Alberta to ensure that all children and families in Alberta have equal access to the quality early learning and child care they need to succeed.”

Ahmed Hussen, Minister of Families, Children and Social Development, Government of Canada

“Accessible, affordable, high-quality child care is an important part of our economic recovery. This investment will ensure tens of thousands of parents, especially women and single parents, can enter the workforce while also supporting parent choice and parents’ diverse needs. We thank the federal government for working with us to invest in Alberta’s working parents.”

Rebecca Schulz, Minister of Children’s Services

The funding for the three key priorities includes:

  • $29 million for affordability – Supporting low-to-middle-income families through higher child care subsidies.
    • A simplified formula and renewed investment in child care subsidy will result in 16,000 lower-income families paying an average of $25 per day for child care compared with about 7,500 families of all incomes paying $25 per day in the former pilot project.
    • Parents of more than 24,500 children will see their subsidy support increase by 18 per cent and parents of another 3,500 will also see subsidy increases.
  • $9.7 million for accessibility – Meeting the diverse needs of parents and children across the province.
    • The new Inclusive Child Care program will expand on the pilot to provide child care operators access to coaching, professional development, and funding for additional staff to support children who have complex needs.
    • Providing programming that address cultural and linguistic needs, such as Indigenous and Francophone programs.
    • Creating up to 385 spaces this year in communities with high need and working with operators, communities, and parents on innovative solutions for parents who work outside typical business hours.
  • $4.7 million for quality – Supporting childhood learning and development with high-quality programming and training.
    • The Flight curriculum, a framework that helps guide early learning and child care educators for young children, will be made available online to all child care centres.
    • Supporting ongoing professional development to ensure Alberta has a well-trained and highly skilled early childhood workforce.

“This new approach to child care will provide fair access to child care for all Alberta parents and it will make child care more affordable to parents who need it the most. It takes the best elements of the previous pilot program – the supports for inclusivity and the Flight curriculum – and expands them across the whole province. I’m looking forward to seeing how this plan will help parents across our programs in the future.”

"The child care subsidy will help us go back to work while providing our child with quality care. It would also mean a lot for us to receive an increase to our subsidy as it would help us provide for our family during these tough times."

Ramavartheni Kanthappan, Edmonton parent

With a renewed focus on affordability for those who need it most, the federally funded ELCC Centre pilot program will come to its natural conclusion in March 2021. Phase 1 ELCC Centres (provincially funded) will receive funding until July 31.

Preschools have historically been left out of the spectrum of parental choice in child care. Children’s Services is working with preschool operators and the Minister’s child care working group to recognize the importance of preschools for parents who work part-time or work from home.

COVID-19 response

The renewed bilateral agreement also includes $10 million carried over from the previous agreement to be rolled into Phase 3 of Alberta’s child care relief funding that will go to support child care, out-of-school care, and preschools.

Combined with the $19 million the Government of Alberta has already committed in child care relief, total funding support will be almost $30 million.

More information and supports are available on the child care during COVID-19 page.

Alberta’s Recovery Plan is a bold, ambitious long-term strategy to build, diversify, and create tens of thousands of jobs now. By building schools, roads and other core infrastructure we are benefitting our communities. By diversifying our economy and attracting investment with Canada’s most competitive tax environment, we are putting Alberta on a path for a generation of growth. Alberta came together to save lives by flattening the curve and now we must do the same to save livelihoods, grow and thrive.

Key facts

  • Prior to the COVID-19 pandemic, 109,000 children were enrolled in a licensed or approved child care space in a centre or a day home.
  • Prior to the pandemic, about 80 per cent of licensed spaces in Alberta were filled.
  • There are more than 2,900 active licensed/approved programs in Alberta.
  • In a typical year, more than 28,000 children, or 26 per cent of all children in licensed child care centres and approved family day homes, are supported through child care subsidy – more than 80 per cent (about 23,000) of whom are on full subsidy. Those 23,000 families who are in the greatest financial need will now pay an average of $13 per day for full-time daycare.
    • When calculated with pre-COVID enrolment and centre fees data, about 16,000 families will be paying $25 per day or less.  
  • Child care subsidy can be accessed by families with an income of up to $75,000, which is the most generous level in the country.
  • Currently, 36 per cent of child care facilities are unable to care for children with disabilities without access to extra support, so these children are often excluded from child care programs after short trial periods.
  • The subsidy formula changes will come into effect Aug. 1, and parents will be able to use the new easily accessible application website to determine their eligibility.
  • Consultation feedback on the Child Care Licensing Act and regulations is currently being reviewed. Led by MLA Tracy Allard, these consultations have been gathering feedback from early childhood educators and parents in order to improve legislation and regulations in the fall.

Summary of child care benefits

In addition to child care subsidy, Alberta families may be eligible for the Alberta Child and Family Benefit and other government benefit programs accessed through tax filings. While each family’s exact income and tax situation are different, as an example, a family with a single parent with one toddler would be eligible for these subsidy and tax benefit amounts, at different income levels.


Dans le cadre d’un accord bilatéral renégocié avec le gouvernement fédéral, le gouvernement de l’Alberta recevra 45 millions de dollars pour l’aider à offrir des services de garde d’enfants abordables et accessibles.

« Des expériences d’apprentissage précoce de grande qualité sont essentielles au développement intellectuel, émotionnel et physique de nos enfants. Notre gouvernement est heureux de continuer à travailler avec le gouvernement de l’Alberta pour s’assurer que tous les enfants et toutes les familles de l’Alberta ont un accès égal à l’apprentissage précoce et aux services de garde de qualité dont ils ont besoin pour réussir. »

Ahmed Hussen, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, gouvernement du Canada

« Des services de garde d’enfants accessibles, abordables et de qualité constituent un élément important de notre reprise économique. Cet investissement permettra à des dizaines de milliers de parents, en particulier les femmes et les parents en situation de monoparentalité, d’entrer sur le marché du travail, tout en appuyant le choix des parents et en répondant à leurs besoins. Nous remercions le gouvernement fédéral d’avoir travaillé avec nous pour investir dans les parents qui travaillent en Alberta. »

Rebecca Schulz, ministre des Services à l’enfance

Le financement des trois priorités clés comprend :

  • Un montant de 29 millions de dollars pour l’accessibilité financière – Soutien aux familles à revenu faible ou moyen par l’augmentation des subventions pour la garde d’enfants
    • Grâce à une formule simplifiée et à un investissement renouvelé dans les subventions pour la garde d’enfants, 16 000 familles à faible revenu paieront en moyenne 25 $ par jour pour la garde d’enfants, contre environ 7 500 familles, tous revenus confondus, qui payaient 25 $ par jour dans le cadre de l’ancien projet pilote.
    • Les parents de plus de 24 500 enfants verront leur subvention augmenter de 18 %, et les parents de 3 500 autres enfants verront également leur subvention augmenter.
  • Un montant de 9,7 millions de dollars pour l’accessibilité – Répondre aux divers besoins des parents et des enfants à l’échelle de la province
    • Le nouveau programme de garde d’enfants inclusif élargira le projet pilote afin de permettre aux exploitants de services de garde d’enfants d’avoir accès à un encadrement, à un perfectionnement professionnel et au financement de personnel supplémentaire pour soutenir les enfants qui ont des besoins complexes.
    • Offrir des programmes qui répondent aux besoins culturels et linguistiques, tels que les programmes autochtones et francophones.
    • Créer jusqu’à 385 places cette année dans les communautés ayant des besoins élevés, et travailler avec les opérateurs, les communautés et les parents sur des solutions innovantes pour les parents qui travaillent en dehors des heures de bureau habituelles.
  • Un montant de 4,7 millions de dollars pour la qualité – Soutenir l’apprentissage et le développement des enfants grâce à une programmation et une formation de haute qualité.
    • Le programme d’études Flight, un cadre qui aide à guider les éducateurs de jeunes enfants, sera mis en ligne dans tous les centres de garde d’enfants.
    • Soutenir le développement professionnel continu afin de s’assurer que l’Alberta dispose d’une main-d’œuvre bien formée et hautement qualifiée dans le domaine de la petite enfance.

« Cette nouvelle approche en matière de garde d’enfants permettra un accès équitable à la garde d’enfants pour tous les parents albertains, et elle rendra la garde d’enfants plus abordable pour les parents qui en ont le plus besoin. Elle reprend les meilleurs éléments du programme pilote précédent – les mécanismes de soutien à l’inclusion et le programme d’études Flight – et les étend à l’ensemble de la province. J’ai hâte de voir comment ce plan aidera les parents dans l’ensemble de nos programmes à l’avenir. »

« La subvention pour la garde d’enfants nous aidera à retourner au travail tout en offrant à notre enfant des soins de qualité. Nous aimerons bien voir notre subvention augmenter, car cela nous aiderait à subvenir aux besoins de notre famille en ces temps difficiles. »

Ramavartheni Kanthappan, parent d’Edmonton

Avec un accent renouvelé sur l’accessibilité financière pour ceux qui en ont le plus besoin, le programme pilote des centres d’accueil et de soins pour enfants, financé par le gouvernement fédéral, arrivera à sa conclusion naturelle en mars 2021. La phase 1 des centres d’apprentissage et de garde des jeunes enfants (financés par les provinces) recevra un financement jusqu’au 31 juillet.

Les établissements préscolaires ont historiquement été laissés en dehors du spectre de choix des parents en matière de garde d’enfants. Les services de l’enfance travaillent avec les opérateurs de centres préscolaires et le groupe de travail de la ministre sur les services de garde d’enfants afin de souligner l’importance des centres préscolaires pour les parents qui travaillent à temps partiel ou à domicile.

Réponse à la COVID-19

L’accord bilatéral renouvelé comprend également 10 millions de dollars reportés de l’accord précédent, qui seront intégrés à la phase 3 du financement de l’aide à la garde d’enfants de l’Alberta, afin de soutenir les services de garde d’enfants, les services extrascolaires et les établissements préscolaires.

Combiné aux 19 millions de dollars que le gouvernement de l’Alberta a déjà consacrés à l’aide aux services de garde d’enfants, le soutien financier total s’élèvera à près de 30 millions de dollars.

De plus amples renseignements et mécanismes de soutien sont disponibles sur la page des services de garde d’enfants pendant la COVID-19.

Le plan de relance de l’Alberta est une stratégie à long terme audacieuse et ambitieuse qui vise à créer et à diversifier des dizaines de milliers d’emplois dès maintenant. En construisant des écoles, des routes et d’autres infrastructures de base, nous profitons à nos collectivités. En diversifiant notre économie et en attirant des investissements grâce à la fiscalité la plus concurrentielle du Canada, l’Alberta ouvre la voie à la croissance. Nous avons conjugué nos efforts pour sauver des vies en aplatissant la courbe. Nous devons maintenant faire de même pour sauver nos moyens de subsistance et assurer notre croissance et notre prospérité.

Faits importants

  • Avant la pandémie de COVID-19, 109 000 familles étaient inscrites à un service de garde d’enfants agréé ou autorisé dans un centre ou en milieu familial. Cela représente 30 % des familles avec enfants de l’Alberta.
  • Avant la pandémie, environ 80 % des places autorisées en Alberta étaient comblées.
  • La province compte plus de 2 900 programmes actifs autorisés/approuvés.
  • Au cours d’une année type, plus de 28 000 enfants, soit 26 % de tous les enfants des garderies agréées et des services de garde en milieu familial agréés, bénéficient d’une subvention pour frais de garde d’enfants – et plus de 80 % (environ 23 000) bénéficient d’une subvention couvrant l’intégralité des frais. Ces 23 000 familles, qui ont le plus besoin d’une aide financière, débourseront désormais en moyenne 13 $ par jour pour une garderie à temps plein.
    • Selon les calculs effectués en fonction des données sur les inscriptions et les frais des centres de garde avant la COVID-19, environ 16 000 familles débourseront 25 $ par jour ou moins.
  • La subvention pour la garde d’enfants est accessible aux familles qui gagnent un revenu maximal de 75 000 $, ce qui est le seuil le plus généreux à l’échelle du pays.
  • À l’heure actuelle, 36 % des services de garde d’enfants ne sont pas en mesure de prendre en charge les enfants ayant un handicap sans avoir accès à une aide supplémentaire, de sorte que ces enfants se retrouvent souvent exclus des programmes de garde d’enfants après de courtes périodes d’essai.
  • Les modifications apportées à la formule de subvention entreront en vigueur le 1er août, et les parents pourront visiter le nouveau site Web convivial pour les demandes de subvention en vue de déterminer leur admissibilité.
  • La rétroaction obtenue lors des consultations au sujet de la loi sur l’agrément des services de garde d’enfants (Child Care Licensing Act) et des règlements y afférents est en cours de révision. Dirigées par la députée Tracy Allard, ces consultations ont permis de recueillir des commentaires auprès de parents et d’éducateurs de la petite enfance afin d’apporter des améliorations à la loi et aux règlements à l’automne.

Résumé des prestations pour la garde d’enfants

Outre la subvention pour la garde d’enfants, les familles de l’Alberta peuvent être admissibles à l’allocation pour enfants et familles de l’Alberta (Alberta Child and Family Benefit) ainsi qu’à d’autres programmes de prestation du gouvernement accessibles par le biais des déclarations de revenus. Bien que le revenu et la situation fiscale de chaque famille soient différents, en guise d’exemple, une famille monoparentale avec un enfant en bas âge serait admissible à une subvention et à des prestations, selon ses revenus.

Renseignements connexes


Media inquiries

  • Brock Harrison
    780-999-7204

    Acting Press Secretary, Minister of Children's Services | Attaché de presse par intérim, ministère des Services à l’enfance

  • Jessica Eritou

    Communication Assistant for Minister of Families, Children and Social Development | Adjointe aux communications pour le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social