Skip to content Skip to site navigation Skip to search

Premiers Highlight Key Justice and Social Issues

Premiers concluded their meeting in Edmonton by looking at ways to advance shared objectives on critically important justice and social issues.

Criminal Justice

Premiers reviewed the implications of the R v. Jordan decision on provincial and territorial justice systems, and discussed the solutions under consideration on how to reduce court delays while ensuring respect for victims, the rights of the accused persons and public safety.  Possible solutions discussed included reforms to the use of preliminary inquiries, revisiting the use of mandatory minimum sentences, and the importance of appointing more judges to manage anticipated caseloads.

Premiers also reported on the means and measures they have taken so far to reduce court delays and the backlog of judicial proceedings. Premiers reiterated the importance of the federal government providing the required resources and measures to achieve these objectives, as well as quickly implementing the legislative solutions being identified jointly by FPT Ministers responsible for Justice at their September meeting.

Cannabis

The federal government has made a decision to legalize cannabis. Cannabis legalization is a complex issue that requires a focussed approach by provinces and territories. To achieve better outcomes for Canadians as the provinces and territories plan for cannabis legalization, Premiers have established a Provincial-Territorial Working Group on Cannabis Legalization. This Working Group will report by November 1, 2017 to Premiers and identify common considerations and best practices to cannabis legalization and regulation, guided by the objectives of reducing harm, protecting public safety, and reducing illicit activity.

Premiers note that the administration and regulation, public education and law enforcement efforts necessary to support legalization will entail significant costs for provincial and territorial governments.  The federal government, as the government advancing this policy change, needs to invest the appropriate resources to support cannabis legalization.

Premiers also noted that there are challenges associated with the federal government’s proposed implementation date of July 1, 2018.  Premiers reiterated that federal engagement and information sharing will be required in order to manage this transition properly. Issues that need to be resolved include:

  • Road safety and enforcement mechanisms
  • Preparation and training for distribution network
  • Taxation arrangements and cost coverage
  • Public education campaigns
  • Supply, demand and relationship to black market

Premiers will receive a report from the Working Group in November. They are concerned the federal timeline may be unrealistic, given the issues listed above. If these outstanding issues are not properly addressed by the federal government, provinces and territories will require an extension of the implementation date.

Opioids

The opioid overdose epidemic in Canada has led to tragic loss of life and has had a devastating impact on families and communities across the country. Approximately 2,500 Canadians died from an opioid-related overdose in 2016, which is seven people each day. Premiers discussed the work that provinces and territories are undertaking in their own jurisdictions and stressed the importance of intergovernmental cooperation to mitigate this urgent and evolving issue on an emergent basis.

To combat this crisis, provinces and territories are strongly committed to using a harm reduction approach to mitigate this crisis and will continue to deploy a range of evidence-based tools to prevent further tragic deaths, as well as sharing best practices. Additional work must be done in cooperation with health professionals to adapt prescribing practices.

Premiers are pleased with the Government of Canada’s work to approve new supervised consumption sites and encourage the federal government to consider further proposals. Premiers also called on the federal government to undertake further concrete actions to improve public safety in Canada:

  • Provide greater support for enhanced RCMP/Canada Border Services Agency partnership funding;
  • Reinstate federal RCMP resources to intercept opioids such as fentanyl and reduce importation and trafficking of opioids.
  • Increase funding for equipment and training for the RCMP Clandestine Laboratory Enforcement and Response Team and support greater networking of provincial toxicological and poison control services.
  • Federal officials should work directly with U.S. public health officials to identify best practices, risks and areas of cooperation in combatting this crisis.

Pharmaceutical Drug Coverage

For a number of years, provinces and territories have been pioneering work to improve the affordability, accessibility and appropriate use of prescription drugs. This includes the work of the pan-Canadian Pharmaceutical Alliance (pCPA) on brand name drugs, generic drugs, and special categories of drugs that bring forward particularly complex and difficult challenges. As of March 31, 2017, the pCPA’s efforts have led to a $1.28 billion a year in estimated combined jurisdictional savings.

Premiers noted that discrepancies persist between the prices of prescription drugs sold in Canada and those available in certain other countries. Premiers intend to continue to work collaboratively in order to further reduce drug prices.

To build on the success of this intergovernmental collaboration, Premiers also agreed to continue exploring opportunities to improve drug coverage for Canadians, recognizing the different needs and systems in place in each province and territory.

Premiers call on the federal government to continue to collaborate with provinces and territories on this important work and engage actively in discussions about establishing a National Pharmacare Plan to ensure Canadians have access to the medications that keep them healthy.

Health Procurement

Premiers discussed the shared challenges associated with rising costs and demands in health service delivery, noting the ongoing need to drive innovation and focus on front-line care. Building on the success of the pan-Canadian Pharmaceutical Alliance, Premiers committed to explore further collaboration in procurement of basic and specialized medical equipment.

Nutrition North Canada

Premiers recognize the need to reduce the high cost of food and ensure availability in isolated northern communities. These costs are high because of remote geography, shipping costs, transportation infrastructure deficits and other issues including a lack of options related to agricultural development. High food costs place a burden on already vulnerable populations struggling with food insecurity and health issues. On an urgent basis, Premiers call on the federal government to increase the accountability and transparency of the federal Nutrition North Canada program so that the subsidy directly reduces the cost of food for residents of isolated communities.

Refugee Claimants

Premiers discussed the importance of immigration and successful settlement of all newcomers, including refugees, and addressing the needs of asylum seekers with dignity, respect and security. Premiers call on the federal government to address the growing wait times for asylum claims to be processed, and to work with jurisdictions experiencing an influx of refugee claimants on a comprehensive, long-term plan which would include additional legal aid funding from the federal government. 

National Inquiry on Missing and Murdered Indigenous Women and Girls

Premiers have long called for a National Inquiry on Missing and Murdered Indigenous Women and Girls. They continue to support Indigenous communities in their emphasis on the need to move forward with a family-centered approach that respects and honours those who have experienced loss of loved ones. Premiers also stressed the importance of the Inquiry meeting and engaging with Indigenous peoples in all jurisdictions.

NOTE: John Horgan, Premier of British Columbia, did not attend the 2017 Meeting of Canada's Premiers. 


Les questions sociales et de justice au cœur des discussions des premiers ministres des provinces et des territoires 

Justice pénale

Les premiers ministres se sont penchés sur les implications de la décision de la Cour Suprême dans l’affaire R. c. Jordan sur les systèmes de justice provinciaux et territoriaux et ont discuté des solutions envisagées afin de réduire les délais judiciaires tout en assurant le respect des victimes, les droits des personnes accusées et la sécurité publique. Parmi les solutions discutées, mentionnons des réformes sur l’utilisation des enquêtes préliminaires, la révision de l’utilisation des peines minimales obligatoires et l’importance de nommer davantage de juges pour gérer le grand nombre de dossiers anticipés.

Les premiers ministres ont également fait rapport relativement aux moyens et aux mesures qu’ils ont pris jusqu’à maintenant pour réduire les délais judiciaires et diminuer l’arriéré des procédures judiciaires. Les premiers ministres ont réitéré l’importance, pour le gouvernement fédéral, de fournir les ressources requises, de mettre en place les mesures nécessaires pour atteindre ces objectifs et de mettre en œuvre rapidement les mesures législatives qui seront proposées conjointement par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables de la justice à leur rencontre de septembre prochain. 

Cannabis

Le gouvernement fédéral a décidé de légaliser le cannabis. La légalisation du cannabis est une question complexe, nécessitant une approche ciblée des provinces et des territoires. De façon à assurer de meilleures perspectives pour les Canadiens alors que les provinces et les territoires sont à planifier l’encadrement de la légalisation du cannabis, les premiers ministres ont créé le Groupe de travail provincial-territorial sur la légalisation du cannabis. Ce groupe de travail, qui fera rapport aux premiers ministres au plus tard le 1er novembre 2017, établira les préoccupations communes et les pratiques exemplaires en matière de légalisation et de réglementation du cannabis, tout en poursuivant des objectifs de réduction des méfaits, de protection de la sécurité publique et de réduction des activités illicites.

Les premiers ministres estiment que le cadre de gestion, la réglementation, la sensibilisation du public et l’application de la loi en vue d’appuyer cette légalisation entraîneront des coûts considérables pour les gouvernements provinciaux et territoriaux. Le gouvernement fédéral, étant celui qui propose ce changement de politique, doit investir les ressources appropriées pour appuyer la légalisation du cannabis.

Les premiers ministres ont aussi fait état des défis associés à la date de mise en œuvre du 1er juillet 2018 proposée par le gouvernement du Canada. Ils ont réitéré qu’ils auront notamment besoin de discuter et d’échanger de l’information avec le gouvernement fédéral pour être en mesure d’assurer adéquatement cette transition. Parmi les questions qui devront être résolues, mentionnons : 

  • sécurité routière et mécanismes visant l’application du Code de la sécurité routière;
  • préparation et formation reliées aux réseaux de distribution;
  • régimes de taxation et prise en compte des coûts;
  • campagnes de sensibilisation du public;
  • approvisionnement, demande et questions entourant le marché illicite.

Les premiers ministres recevront un rapport du Groupe de travail en novembre. Ils craignent toutefois que l’échéancier imposé par le gouvernement fédéral soit irréaliste. Compte tenu des aspects mentionnés ci-dessus, si les questions encore en suspens ne sont pas résolues correctement par le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires exigeront le report de la date d’entrée en vigueur de la légalisation.

Opioïdes

L’épidémie de surdoses d’opioïdes au Canada a entraîné des pertes de vie tragiques et a eu des effets dévastateurs sur plusieurs familles et communautés partout au pays. Environ 2 500 Canadiens sont morts d’une surdose d’opioïdes en 2016, soit sept personnes par jour. Les premiers ministres ont discuté des travaux que les gouvernements des provinces et des territoires ont entrepris respectivement et ont insisté sur l’importance de la coopération intergouvernementale pour atténuer, dès leur apparition, les impacts de ce problème urgent et en constante évolution.

Pour lutter contre cette crise, les provinces et les territoires se sont engagés à utiliser une approche de réduction des méfaits et continueront de déployer une gamme d’outils éprouvés pour prévenir d’autres pertes de vie tragiques, ainsi qu’à échanger des pratiques exemplaires dans ce domaine. Des travaux additionnels devront être accomplis en collaboration avec les professionnels de la santé afin que les pratiques en matière de prescription soient modifiées en conséquence.

Les premiers ministres apprécient le travail accompli par le gouvernement du Canada concernant l’approbation de nouveaux sites de consommation supervisés et encouragent le gouvernement fédéral à envisager d’autres sites du genre. Ils demandent également au gouvernement fédéral d’adopter d’autres mesures concrètes visant à améliorer la sécurité du public au Canada, notamment :

  • Accroître son soutien financier afin de permettre un partenariat accru entre la Gendarmerie royale du Canada et l’Agence des services frontaliers du Canada;
  • Rétablir les ressources fédérales allouées à la Gendarmerie royale du Canada et dédiées à l’interception des opioïdes comme le fentanyl et à réduire l’importation et le trafic d’opioïdes.
  • Accroître le financement consacré à l’équipement et à la formation de l’Équipe de lutte et d’intervention contre les laboratoires clandestins de la Gendarmerie royale du Canada et favoriser un réseautage accru entre les divers centres antipoison et de contrôle toxicologique provinciaux.

Les hauts fonctionnaires du gouvernement fédéral devraient travailler directement avec les fonctionnaires américains de la santé publique afin d’établir les pratiques exemplaires, de définir les risques et de cerner les possibilités de coopération afin de combattre cette crise.

Couverture des médicaments assurés

Pendant bon nombre d’années, les provinces et les territoires ont été de véritables pionniers dans leur travail visant à améliorer le caractère abordable, l’accessibilité et l’utilisation appropriée des médicaments sur ordonnance. Ils ont notamment travaillé, dans le cadre de l’Alliance pancanadienne pharmaceutique (APP) sur les médicaments novateurs, les médicaments génériques et les catégories spéciales de médicaments qui présentent des défis particulièrement complexes et difficiles. En date du 31 mars 2017, les efforts de l’APP avaient permis de réaliser des économies combinées évaluées à 1,28 milliard de dollars par année pour les gouvernements participants.

Les premiers ministres ont constaté que des disparités persistent entre les prix des médicaments d’ordonnance vendus au Canada et ceux disponibles dans certains autres pays. Les premiers ministres ont l’intention de poursuivre leur travail de collaboration afin de réduire davantage les prix des médicaments.

S’appuyant sur le succès de cette collaboration intergouvernementale, les premiers ministres ont également convenu de continuer à examiner les possibilités d’améliorer la couverture des médicaments pour les Canadiens, en tenant compte des systèmes déjà en place dans chaque province et territoire.

Les premiers ministres demandent au gouvernement fédéral de continuer de collaborer avec les provinces et les territoires dans le cadre de ces travaux d’importance et de participer activement aux discussions concernant la mise sur pied d’un Régime national d’assurance médicaments afin que les Canadiens aient accès aux médicaments qui puissent les maintenir en bonne santé.

Approvisionnement dans le secteur de la santé

Les premiers ministres ont discuté des défis communs associés à la hausse des coûts et de la demande en matière de prestation des soins de santé, soulignant le besoin constant de stimuler l’innovation et de se concentrer sur les soins de première ligne. S’appuyant sur le succès de l’Alliance pancanadienne pharmaceutique, les premiers ministres se sont engagés à explorer d’autres avenues de collaboration, notamment en matière d’achat d’équipement médical de base et spécialisé.

Nutrition Nord Canada

Les premiers ministres reconnaissent la nécessité de réduire le coût élevé de la nourriture et d’en assurer une meilleure disponibilité dans les communautés isolées. Ces coûts sont élevés en raison de l’éloignement géographique, des frais de transport, des lacunes dans les infrastructures de transport et d’autres problèmes comme le manque d’alternatives en matière de développement agricole. Ces coûts élevés constituent un fardeau pour des populations déjà vulnérables, aux prises avec des problèmes de santé et d’insécurité alimentaire. De façon urgente, les premiers ministres pressent, le gouvernement fédéral d’accroître l’imputabilité et la transparence du programme fédéral Nutrition Nord Canada, afin d’assurer que les subventions fédérales versées réduisent directement le prix des aliments défrayés par les citoyens vivant dans les communautés isolées.

Demandeurs du statut de réfugié

Les premiers ministres ont discuté de l’importance de l’immigration et des services d’établissement offerts aux nouveaux arrivants, incluant les réfugiés, et de celle de répondre aux besoins des demandeurs d’asile avec dignité, respect et sécurité. Les premiers ministres demandent au gouvernement fédéral de s’attaquer aux délais croissants dans le traitement des demandes d’asile et de travailler avec les gouvernements provinciaux et territoriaux aux prises avec un afflux de demandeurs du statut de réfugié à l’élaboration d’un plan global et à long terme, lequel comprendrait un financement supplémentaire de l’aide juridique du gouvernement fédéral. 

Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées

Les premiers ministres ont longtemps demandé la tenue de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Ils continuent de soutenir les organisations autochtones régionales et nationales qui insistent sur la nécessité d’aller de l’avant avec une approche axée sur les familles, qui respectera les personnes ayant vécu la perte d’êtres chers et leur rendra hommage. Ils ont également insisté sur l’importance, pour l’Enquête, de rencontrer les peuples autochtones de toutes les provinces et territoires du Canada et d’échanger avec eux.

À NOTER : John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique, n’a pas participé à la Rencontre estivale 2017 des Premiers ministres des provinces et territoires.


Media inquiries