Skip to content Skip to site navigation Skip to search

Alberta unveils first French policy

The province has developed its first ever comprehensive French Policy aimed at improving government supports in French for Alberta’s diverse and fast-growing French-speaking population.

Alberta unveils first French policy

Minister Ricardo Miranda and representatives from Alberta’s francophone community celebrate Alberta's first French Policy in front of Government House in Edmonton

“This is truly a historic moment in Alberta’s history and marks a turning point for French-speaking Albertans as Canada marks the 150th anniversary of Confederation. Alberta’s French Policy will enhance our competitive advantage, strengthen our relationship with the francophone community and leverage our fair share of funding support from the federal government. I am proud that the Government of Alberta built a meaningful, collaborative and respectful relationship with the province’s Francophonie to create Alberta’s first French Policy. This is Alberta’s gift to Canada – a symbol of our unity and shared future.”

Ricardo Miranda, Minister of Culture and Tourism, responsible for the Francophone Secretariat

The French Policy outlines the guiding principles the Government of Alberta will use to help maintain existing and develop new French language services and supports. The policy also creates more opportunities to recognize the past and present contributions of Alberta’s Francophonie.

A highlight of the policy is the elevation of the Franco-Albertan flag to a Symbol of Distinction under the Emblems of Alberta Act, recognizing French as one of Canada’s official languages. The emblems of Alberta reflect the province’s history, natural and diverse landscapes and people. A Symbol of Distinction represents or recognizes a group that has contributed to Alberta’s culturally diverse society.

In addition, a new Provincial Francophonie Advisory Council will be established to help guide the policy’s implementation, focus government and community priorities and find innovative ways to apply the policy’s guiding principles within available resources.

“On behalf of the community, we applaud the Government of Alberta’s commitment towards its Francophonie. We are grateful to Minister Miranda for his exemplary leadership. We will continue to work with the government to ensure the implementation of this policy.”

Albert Nolette, president, Association canadienne-française de l’Alberta

Quick facts

  • After English, French is the most spoken language in Alberta (Census 2011).
  • Alberta’s francophone population has increased more than 40 per cent since 1996 (Census 2011).
  • Alberta has one of the fastest growing francophone populations in Canada and the third largest French-speaking population in the country outside of Quebec.
  • Between 2011 and 2036, growth in the French-speaking populations of Canada is projected to be highest in Alberta and the territories, with growth between 25 and 50 per cent (Statistics Canada).
  • Enrolment in francophone schools has increased by almost 200 per cent in Alberta since 1996.
  • The Franco-Albertan flag was designed in 1982 as part of a contest organized by Francophonie jeunesse de l’Alberta.
  • Approximately 238,000 Albertans speak French and more than 390,000 Albertans are of French descent.
  • There are nine municipalities that are members of the Alberta Bilingual Municipalities Network: Beaumont, Legal, Falher, Plamondon, Morinville, St. Albert, St. Paul, Bonnyville and the Smoky River Municipal District.

L’Alberta annonce sa toute première politique en matière de francophonie

La province a élaboré sa toute première Politique en matière de francophonie qui vise à améliorer les appuis en français du gouvernement pour la communauté albertaine d’expression française qui est plurielle et en croissance rapide.

« Il s’agit d’un moment réellement historique dans l’histoire de l’Alberta et qui marque un tournant pour les Albertains d’expression française alors que le Canada souligne le 150e anniversaire de la Confédération. La Politique en matière de francophonie albertaine saura améliorer l’avantage concurrentiel de l’Alberta, renforcer nos liens avec la communauté francophone et permettra à notre province d’obtenir une part équitable d’appui financier du gouvernement fédéral. Je suis fier que nous ayons été capables d’œuvrer ensemble au développement de la toute première Politique en matière de francophonie albertaine. C’est le cadeau qu’offre l’Alberta au Canada ? un symbole de notre unité et d’un avenir partagé. »

Ricardo Miranda, Ministre de la Culture et du Tourisme et ministre responsable du Secrétariat francophone

La Politique en matière de francophonie définit les principes directeurs que le gouvernement utilisera pour maintenir les services et soutiens en français existants et pour en développer de nouveaux. La politique crée également plus d’occasions pour reconnaitre les contributions du passé et du présent de la francophonie albertaine.

Un des points saillants de la politique est la promotion du drapeau franco-albertain au rang de Symbole de distinction en vertu du Emblems of Alberta Act, reconnaissant que le français est une des langues officielles du Canada. Les emblèmes de l’Alberta sont le reflet de l’histoire de la province, de ses paysages naturels diversifiés et de ses habitants. Un Symbole de distinction représente ou reconnait un groupe ayant contribué à la société culturelle et plurielle de l’Alberta. 

De plus, un nouveau Conseil consultatif provincial en matière de francophonie sera établi pour aider à orienter la mise en œuvre de la politique, à cibler les priorités du gouvernement et de la communauté et à trouver des moyens innovateurs d’appliquer les principes directeurs de la politique avec les ressources disponibles.

« Au nom de la communauté, nous applaudissons cet engagement du gouvernement de l’Alberta envers la francophonie. Nous sommes reconnaissants au ministre Miranda pour le leadership exemplaire dont il a fait preuve. Nous continuerons à travailler avec le gouvernement pour assurer la mise en œuvre de cette politique. »

Albert Nolette, président, Association canadienne-française de l’Alberta

Faits en bref

  • Après l’anglais, le français est la langue la plus parlée en Alberta (Recensement de 2011).
  • La population francophone de l’Alberta s’est accrue de plus de 40 pour cent depuis 1996 (Recensement de 2011)
  • L’Alberta a l’une des populations francophones connaissant la croissance la plus rapide du Canada et qui se place au troisième rang des populations d’expression française du pays hors Québec. 
  • Selon les prévisions, entre 2011 et 2036, l’Alberta et les territoires devraient connaitre la plus grande hausse de population d’expression française au Canada, avec une augmentation se situant quelque part entre 25 et 50 pour cent (Statistique Canada).  
  • Les inscriptions dans les écoles francophones ont augmenté de près de 200 pour cent en Alberta depuis 1996. 
  • Le drapeau franco-albertain a été conçu en 1982 dans le cadre d’un concours organisé par Francophonie jeunesse de l’Alberta.
  • Environ 238 000 Albertains parlent le français et plus de 390 000 Albertains ont des origines françaises.
  • Neuf municipalités sont membres du Réseau des municipalités bilingues de l’Alberta : Beaumont, Legal, Falher, Plamondon, Morinville, Saint-Albert, Bonnyville, le comté de Lac La Biche, le district municipal de Smoky River et Saint-Paul.

Media inquiries