This release was issued under a previous government.

« Je veux tout d’abord remercier le premier ministre Justin Trudeau et son gouvernement pour avoir accepté ces projets d’infrastructures énergétiques essentiels pour le futur économique des gens de l’Alberta.

Le premier ministre Trudeau fait preuve d’un leadeurship extraordinaire aujourd’hui.

Notre province a été brutalement touchée par l’effondrement des prix des produits de base.

Il en a résulté une longue nuit obscure pour les Albertains.

Aujourd’hui, nous voyons enfin la lueur du jour.

Nous avons une chance de sortir de notre enclave. Nous avons une chance de vendre vers la Chine et vers d’autres marchés, et ce, à de meilleurs prix. Nous avons une chance de réduire notre dépendance à un seul marché, et conséquemment, être plus indépendant économiquement. Et nous avons une chance de nous relever et de continuer d’avancer.

Tout aussi important, nous bâtissons notre économie dans le cadre d’une nouvelle politique environnementale nationale solide.

Nous nous débarrassons du charbon d’ici 2030.

Nous mettons de l’avant des plafonds d’émissions dans les sables bitumineux.

Et nous allons tous progressivement mettre en place une taxe sur le carbone de 50 $ pour aider à réduire les émissions et aider à financer une transition vers une économie à faible émissions de carbone.

À tous les Canadiens, je dis ceci :

Nous n’avons pas à choisir entre l’environnement et la construction de notre économie.

Le Canada deviendra un chef de file mondial en matière de changements climatiques.

Et notre pays créera toujours des emplois et une plus grande égalité économique.

Aux gens de l’Alberta, je dis ceci :

Les Albertains sont habitués d’être des leadeurs, et c’est ce que nous sommes aujourd’hui.

Nous savons tous que notre province s’est conduite elle-même vers une avenue sans-issue. Les Albertains ont décidé que le temps était venu pour un changement.

Ceci veut dire mettre fin au déni du changement climatique, et ça veut dire travailler de façon constructive avec les autres Canadiens au lieu de hausser la voix.

Comme nous le montrons ici aujourd’hui, c’est de cette façon que nous arrivons à des résultats.

Et finalement, à nos voisins de la Colombie-Britannique, je dis ceci :

La C.-B. a été une pionnière concernant les changements climatiques. Le reste d’entre nous ne faisons que vous rattraper.

La C.-B. a toujours fait la promotion de mesures fortes pour protéger nos côtes et nos eaux. C’est ce qui arrivera et ce qui doit arriver.

Et la C.-B. a toujours joué un rôle clé dans la construction de notre économie nationale en tant que leadeur du Canada et porte d'entrée vers le plus grand marché au monde -- l'Asie-Pacifique.

Ces priorités de la C.-B. forment maintenant les priorités pour tous.

Nous mettons en place une politique nationale forte sur le changement climatique.

En vertu de cette nouvelle politique, nous allons de l’avant pour créer des emplois et pour obtenir une juste valeur pour nos ressources, pour tous les Albertains et tous les Canadiens.

Ce qui démontre, le plus clairement possible, que nous ne devons pas demander aux familles qui travaillent de choisir entre la protection de l'environnement et avoir la chance de bien gagner leur vie. Nous pouvons faire les deux. Nous faisons les deux.

Travaillons ensemble, à travers le pays, pour protéger notre environnement. Et travaillons ensemble -- comme nous le faisons aujourd'hui -- pour faire preuve qu'il y aura des emplois, une vie prospère et un futur plus vert pour les Canadiens.

Merci. »


Media inquiries