Veuillez noter :

  • Certains liens peuvent mener à des pages offertes en anglais seulement.

Aide 24 heures sur 24

Composez le 911 si vous-même ou quelqu’un que vous connaissez est en danger immédiat. La violence familiale est un crime.

Ligne d’information sur la violence familiale : 310-1818 – pour obtenir de l’aide de façon anonyme dans plus de 170 langues ou trouver d’autres types de soutien.

La violence familiale comprend les mauvais traitements, la violence verbale, la violence psychologique, l’exploitation financière, l’abus sexuel, la négligence, le harcèlement criminel ou le fait d’être empêché de voir d’autres personnes ou d’être forcé de rester dans un seul endroit.

Si vous décidez de partir

Mettre fin à une relation violente peut être dangereux, que vous viviez ou non avec la personne. Vous pouvez mettre au point un plan de sécurité pour vous préparer à mettre fin à la relation ou à partir. Prenez les mesures qui suivent pour établir votre plan :

Parlez à une personne en qui vous avez confiance

  • Dites-lui que vous êtes victime de violence.
  • Discutez avec elle de la façon dont elle peut vous aider à rester en sécurité.
  • Vous souhaitez peut-être que votre situation ne soit pas ébruitée, mais lorsque des personnes à l’extérieur de votre foyer sont au courant des violences que vous subissez, elles peuvent vous aider à assurer votre sécurité, celle de vos enfants et celle de vos animaux domestiques.
  • La Ligne d’information sur la violence familiale peut vous aider à mettre en place votre plan de sécurité et à obtenir d’autres soutiens pour quitter une situation de violence. Composez le 310-1818 24 heures sur 24/7 jours sur 7 pour obtenir de l’aide de façon anonyme dans plus de 170 langues. Vous pouvez aussi  trouver d’autres types de soutien et des ressources pour répondre à vos besoins.

Planifiez votre stratégie de sortie

  • Décidez où vous et vos enfants pouvez aller si vous devez partir rapidement. Évitez de vous rendre au domicile d’un ami ou d’un parent, c’est-à-dire là où votre agresseur pensera à vous chercher. Ce pourrait être dangereux pour toutes les personnes concernées. Essayez plutôt de trouver un refuge d’urgence près de chez vous.
  • Si vous prévoyez vous rendre chez quelqu’un, prenez les dispositions nécessaires à l’avance. Ainsi, si vous arrivez à l’improviste, on vous laissera entrer et on verrouillera les portes avant de poser des questions.
  • Déterminez aussi où laisser vos animaux domestiques. Le programme de garde des animaux domestiques de la SPCA de l’Alberta peut vous aider.
  • Recherchez des endroits sûrs, ouverts 24 heures sur 24, où vous pouvez être en sécurité pendant que vous appelez pour obtenir de l’aide.
  • Décidez du moment où vous devrez parler de votre départ à vos enfants.
  • Cachez de l’argent et de la monnaie que vous apporterez avec vous. Ouvrez votre propre compte bancaire, si vous le pouvez.
  • Si vous devez résilier votre bail, obtenez un certificat pour des environnements plus sûrs pour éviter de payer une pénalité.
  • Obtenez de l’aide pour faire face aux coûts lorsqu’on quitte une situation de violence, qu’on retrouve la sécurité, qu’on aménage dans une nouvelle demeure ou qu’on commence une nouvelle vie.

Préparez un sac

  • Préparez un sac d’urgence dans lequel vous mettrez vos pièces d’identité, vos documents importants et les autres choses dont vous aurez besoin lorsque vous partirez.
  • Cachez le sac dans un endroit où vous pourrez le récupérer rapidement, ou demandez à un ami de confiance ou à un refuge de le garder pour vous.
  • Mettez dans le sac des choses pour vous et vos enfants :
    • argent comptant, cartes de débit ou cartes de crédit
    • cartes d’assurance-maladie
    • permis de conduire et passeports
    • certificats de naissance
    • cartes d’assurance sociale
    • cartes de statut
    • copies d’ordonnances de garde, d’ordonnances restrictives, d’ordonnances de protection d’urgence, d’ordonnances judiciaires
    • documents d’immigration ou permis de travail et visa
    • Permis de mariage ou jugement de divorce
    • une photo récente de vous, de vos enfants et de votre agresseur
    • médicaments sur ordonnance
    • clés (maison, voiture, travail, coffret de sûreté)
    • vêtements supplémentaires
    • Lait maternisé, aliments et couches
    • coordonnées des personnes de confiance

Prévoyez un moyen de transport

  • Assurez-vous d’avoir vos clés de voiture et que cette dernière a suffisamment d’essence, ou alors prévoyez des billets d’autobus ou d’autres moyens de transport, par exemple la voiture d’un ami.
  • Déterminez exactement comment vous rendre là où vous prévoyez aller. Ayez à portée de main une carte avec les directions à suivre ainsi que les numéros de téléphone nécessaires.

Parlez à vos enfants

  • Parlez à vos enfants de ce qui se passe. N’essayez pas de prétendre que cela n’existe pas.
  • Aidez-les à comprendre qu’ils ne sont pas responsables du fait que des adultes ne s’entendent pas et que la situation de violence n’est pas de leur faute.
  • Assurez-vous que vos enfants savent ce qu’ils doivent faire lorsque vous décidez de partir.

Notez les incidents

  • Si vous le pouvez, tenez un registre des événements violents et du harcèlement que vous subissez.
  • Notez par écrit les détails de l’incident ainsi que l’heure et la date à laquelle il s’est produit.

Cessez tout contact avec la personne

  • Faites comprendre clairement au partenaire violent avec lequel vous ne vivez pas ou à la personne qui vous harcèle que vous voulez mettre fin à la relation et qu’il cesse tout contact avec vous, votre famille et vos amis.
  • Ne communiquez pas avec le partenaire violent ou la personne qui vous harcèle après lui avoir transmis ce message.
  • Ne communiquez pas avec un agresseur avec qui vous viviez après votre départ.
  • Vous pouvez communiquer avec votre service de police local ou avec l’unité des services aux victimes pour en savoir plus sur les ordonnances restrictives et de protection d’urgence.
  • Si vous avez des enfants, décidez si vous voulez obtenir des conseils juridiques pour présenter une demande de garde.
  • Demandez à la police de vous ramener chez vous si vous avez peur d’y retourner après votre départ.

Si vous décidez de rester

Si vous choisissez de poursuivre la relation avec un partenaire violent, suivez ces conseils pour assurer votre sécurité :

  • Portez attention aux changements d’humeur et aux comportements de la personne.
  • Allez dans une pièce sécuritaire comportant une fenêtre ou une porte donnant sur l’extérieur si des mauvais traitements ou de la violence surviennent.
  • Évitez les conflits dans la cuisine et le garage, car ce sont des endroits qui comportent des objets qui peuvent être utilisés comme armes.
  • Apprenez à vos enfants et aux autres personnes à quitter la pièce ou la maison où ont lieu les mauvais traitements ou la violence et composez le 911 lorsqu’ils sont hors de la vue de l’agresseur.
  • Préparez un sac que vous gardez caché dans un endroit que l’agresseur ne peut pas trouver, mais où vous pouvez facilement le récupérer et partir.
  • Demandez à la police de venir vous chercher.

Effacez vos traces en ligne

Les agresseurs, les harceleurs et les autres criminels peuvent obtenir de l’information à votre sujet et prendre contact grâce à vos activités en ligne. Il y a des choses que vous pouvez faire pour rester en sécurité lorsque vous visitez des sites Web, faites des achats en ligne ou utilisez le courriel ou les médias sociaux.

Navigation sur Internet

Il existe des façons d’empêcher que les informations recherchées sur Internet soient stockées sur votre ordinateur ou votre appareil mobile. Les voici :

Courriel

Pour mettre fin aux courriels indésirables d’un agresseur ou de toute personne en qui vous n’avez pas confiance :

  • n’utilisez pas vos comptes de courriel existants et sauvegardez les messages de harcèlement de l’agresseur pour les transmettre à la police
  • créez un nouveau compte de courriel avec un nom d’utilisateur qui ne permet pas aux autres de vous identifier – envoyez-vous un courriel d’essai pour vous assurer que votre vrai nom n’apparaît nulle part
  • changez votre mot de passe actuel pour un nouveau mot de passe plus difficile à trouver
  • n’utilisez la nouvelle adresse de courriel qu’avec les personnes en qui vous avez confiance et demandez-leur de ne pas transmettre votre nouvelle adresse à l’agresseur, ni aucune autre information à votre sujet

Médias sociaux

Changez la façon dont vous utilisez les médias sociaux pour rester en sécurité :

  • utilisez votre nouvelle adresse de courriel pour créer de nouveaux comptes de médias sociaux sur Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, LinkedIn, etc.
  • Choisissez un nom d’utilisateur qui ne permet pas aux autres de vous identifier
  • n’utilisez pas de photos de vous-même ou des photos qui permettent de vous identifier facilement
  • configurez votre compte de manière à ce que seuls les amis puissent vous voir
  • faites attention lorsque vous ajoutez des amis; assurez-vous que l’agresseur n’aura pas accès à votre compte par l’entremise du compte d’un ami
  • désactivez la fonction de localisation qui indique où vous êtes lorsque vous publiez un message
  • désactivez la fonction Bluetooth sur les appareils mobiles

Achats en ligne

Empêchez l’agresseur d’accéder à vos informations de paiement et de livraison :

  • fermez tous les comptes que vous utilisez pour les achats en ligne
  • ouvrez de nouveaux comptes avec votre nouvelle adresse de courriel et un mot de passe sécurisé

Communiquez avec nous

Pour joindre la Ligne d’information sur la violence familiale :

24 heures sur 24, 7 jours sur 7
Appel gratuit : 310-1818 (en Alberta)