Mission d’Alberta Education

Le ministère veille à ce que des possibilités d’apprentissage inclusives permettent aux élèves de réussir à titre de penseurs engagés et de citoyens éthiques dotés d’un esprit d’entreprise. Les principaux résultats visent à fournir, au système d’éducation de la maternelle à la 12e année, une orientation stratégique, un financement et une assurance afin que tous les élèves obtiennent du succès dans leur apprentissage.

Arrêté ministériel sur l’apprentissage des élèves

Cet arrêté ministériel établit les objectifs et les normes régissant les résultats d’apprentissage.

Principes de la programmation

Education Act, article 18(1)

L’élaboration de programmes qui satisfont aux besoins éducatifs des élèves fait intervenir plus d’une instance en matière de planification et de prise de décisions. Selon l’article 18(1)(a) de la Education Act, la planification, au niveau provincial, se fait par l’élaboration des programmes d’études. Les programmes d’études déterminent les résultats d’apprentissage pour l’ensemble des matières et des programmes. Alberta Education fait appel aux enseignants, au secteur des affaires, au secteur industriel, aux établissements d’enseignement postsecondaire et à la communauté pour recueillir de nombreux points de vue qui l’aident à planifier les programmes d’études. Les programmes d’études sont établis au niveau provincial et visent tous les élèves.

Au niveau local, la planification met en jeu des décisions sur la façon dont les programmes d’études peuvent être mis en œuvre le mieux possible auprès de groupes d’élèves et auprès de certains élèves individuellement. Cette forme de planification s’appelle la programmation.

La programmation se fait localement et porte sur les façons d’enseigner efficacement les programmes d’études des cours auxquels les élèves sont inscrits. Les décisions relatives à la programmation relèvent des autorités scolaires, des écoles, des enseignants et des élèves. La programmation fait appel à une variété de processus afin de garantir la mise en œuvre efficace des programmes. Ces processus comprennent :

  • la détermination des résultats d’apprentissage (d’après les programmes d’études et les progrès des élèves);
  • l’organisation de l’enseignement (ce qui comprend le regroupement des niveaux scolaires au sein des écoles);
  • la sélection des activités d’apprentissage;
  • la sélection du matériel d’apprentissage;
  • l’évaluation des progrès des élèves;
  • le fait de donner du temps d’apprentissage aux élèves en fonction de leurs progrès scolaires.

Il est préférable que les décisions relatives à la programmation soient prises localement, car on peut ainsi faire en sorte que la gamme des programmes offerts et que l’enseignement de ces programmes répondent aux besoins d’apprentissage de tous les élèves. La prise de décisions au niveau local donne également la possibilité de mettre à profit les ressources locales, en plus d’observer les lignes directrices locales. Cela se fait de plusieurs façons, y compris l’offre d’activités d’enrichissement, les cours facultatifs, les programmes alternatifs, les programmes d’éducation hors établissement, le mentorat et l’ajustement du temps d’enseignement.

Principes généraux pour une programmation efficace

Les principes suivants servent de guide à la programmation.

Les résultats d’apprentissage sont clairement définis.

Les progrès en matière d’apprentissage se réalisent encore mieux quand l’élève, ses parents et l’enseignant comprennent clairement les résultats d’apprentissage visés. En effet, cette compréhension commune des résultats visés favorise la collaboration entre l’élève, ses parents et son enseignant.

La sélection des résultats d’apprentissage doit être fondée sur les programmes d’études. Ces résultats d’apprentissage devraient être liés à des démarches précises qui permettent aux élèves de mettre en évidence leur apprentissage.

Les résultats sont les plus clairs lorsque les moyens de déterminer les progrès des élèves sont précisés, et des exemples sont fournis et communiqués à toutes les personnes concernées.

La planification s’appuie sur l’évaluation des progrès des élèves.

L’évaluation continue des progrès d’un élève renseigne l’élève, les parents et l’enseignant sur ce qui a été appris et sur ce qu’il y a encore à apprendre. Il faut veiller à ce que l’apprentissage et l’enseignement soient compatibles avec les capacités de l’élève et qu’ils présentent des défis à sa mesure.

Les expériences d’apprentissage sont liées.

L’apprentissage chez l’élève est cumulatif et se réalise dans une multitude de cadres formels et informels. L’apprentissage est enrichi lorsque ce qui est appris dans un contexte renforce et accroit ce que l’élève a déjà appris et est en train d’apprendre dans d’autres contextes.

  • Communication entre l’école et le foyer
    Les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants et continuent toujours de l’être. L’école devrait leur permettre de continuer de jouer leur rôle dans l’éducation de leurs enfants. Le lien entre l’école et le foyer permet aux enseignants et aux parents d’échanger de l’information, de conjuguer leurs efforts pour soutenir l’apprentissage chez les élèves et d’assurer la continuité des expériences d’apprentissage.
  • Liens entre les matières scolaires
    Les élèves ont de nombreuses possibilités de lier et d’appliquer les apprentissages faits dans une matière à ce qu’ils apprennent dans d’autres matières. En établissant de tels liens, les élèves renforcent leurs apprentissages dans chaque matière et améliorent leur capacité de transférer leurs connaissances à de nouvelles situations. Cela leur permet de voir le monde de façon globale plutôt que fragmentaire.
  • Partenariats entre l’école et la communauté
    Les élèves renforcent leurs apprentissages lorsqu’ils peuvent les appliquer et les étendre à la communauté. La participation à des projets, à des activités de service communautaire, à des stages d’observation en milieu de travail ou à des programmes de mentorat rend l’apprentissage plus pertinent. De plus, au cours de ces activités, les élèves peuvent rencontrer des personnes qui feront figure de modèles importants pour eux, et même avoir l’occasion d’explorer leurs futures possibilités de carrière.
  • Cohérence entre les programmes d’études et l’évaluation
    L’apprentissage est renforcé lorsque l’évaluation mesure ce qui a été enseigné. Les méthodes d’évaluation des progrès des élèves ainsi que le degré de maitrise de la matière doivent être conformes aux résultats d’apprentissage communiqués aux élèves.
  • Coordination entre les écoles
    Quand un élève change d’école, la coordination entre les écoles en matière de programmation et de méthodes d’évaluation peut favoriser une transition sans heurts. Les bouleversements peuvent être réduits au minimum lorsqu’on fournit à l’école d’accueil des informations complètes sur le rendement de l’élève et sur son profil d’apprentissage. L’information au sujet des progrès scolaires de l’élève devrait se référer directement aux programmes d’études.

La programmation tient compte des progrès des élèves dans leur apprentissage.

La programmation consiste à prendre des décisions en matière de temps d’enseignement, de ressources, d’approches pédagogiques, d’évaluation et d’organisation de l’enseignement. Afin que les élèves apprennent le mieux possible, la programmation doit être souple et s’adapter au rythme d’apprentissage des élèves.

Une programmation souple comprend les éléments suivants :

  • voir le temps comme une ressource et reconnaitre que les élèves apprennent à des rythmes différents;
  • regrouper les élèves selon leurs besoins éducatifs et selon les modalités de l’activité d’apprentissage;
  • se servir d’un large éventail de matériel d’apprentissage et choisir les ressources en fonction des besoins et du profil d’apprentissage des élèves;
  • utiliser un large éventail de stratégies pédagogiques afin de présenter la matière de différentes façons et de permettre aux élèves d’apprendre de la façon qu’ils préfèrent;
  • faire appel à un large éventail d’exemples et d’applications de la matière qui permettent aux élèves d’explorer et de découvrir des aspects pertinents qui éveillent leur intérêt;
  • se servir de démarches d’évaluation variées pour mesurer les progrès des élèves dans toutes les matières des programmes d’études;
  • décider de la programmation à venir à la lumière des données résultant de l’évaluation des élèves.

La programmation tient compte des stades de développement des élèves.

Tout au long de leurs études scolaires, les élèves traversent de nombreux stades sur le plan de leur développement intellectuel, physique, émotionnel et social. Lors de l’élaboration et de la mise en œuvre des programmes scolaires, il est important de prendre en considération le stade de développement des élèves sur ces différents plans.

Indicateurs d’une programmation efficace

Une programmation scolaire s’avère efficace lorsqu’elle prend en compte les besoins d’apprentissage des élèves et leurs progrès scolaires. Les caractéristiques et les indicateurs suivants fournissent une description d’une programmation qui reconnait les besoins d’apprentissage des élèves et qui y répond.

Indicateurs d’une programmation efficace

Caractéristiques Indicateurs

On connait les progrès et les besoins d’apprentissage de chaque élève.

- Les parents sont au courant des besoins d’apprentissage et des progrès scolaires de leur enfant.

- Les enseignants sont au courant des caractéristiques et des besoins d’apprentissage de chaque élève.

- Les enseignants sont au courant des progrès scolaires de leurs élèves dans les années précédentes.

- Les enseignants sont au courant des progrès scolaires de leurs élèves dans les autres matières du programme.

- Les élèves sont capables de décrire l’évolution de leurs apprentissages, ce qu’ils sont en train d’apprendre et ce qu’ils prévoient d’apprendre.

L’enseignement est fondé sur le rendement actuel de l’élève.

- Les élèves sont en mesure de terminer avec succès les activités d’apprentissage qui leur sont assignées.

- Les élèves démontrent une progression soutenue dans leur apprentissage.

On établit des liens entre ce que l’élève sait déjà et ce qu’il va apprendre.

- Les élèves peuvent décrire les liens entre leurs apprentissages actuels et leurs apprentissages précédents.

- Les élèves sont en mesure d’appliquer leurs apprentissages dans des situations qui font appel à une combinaison des connaissances, des habiletés et des attitudes acquises dans d’autres matières.

Les expériences d’apprentissage à l’école présentent un défi.

- Les élèves manifestent un intérêt pour leurs études.

- Les parents formulent des observations sur l’intérêt que porte leur enfant à ses études et sur son rendement.

- Les élèves sont exposés à un vaste éventail d’approches à l’apprentissage.

- En tout temps, on peut observer des élèves qui travaillent à des tâches différentes les unes des autres.

- Les élèves font appel à des ressources variées pour accomplir leur travail scolaire.

- Les élèves font preuve d’initiative et de responsabilité dans leur apprentissage.