À noter :

Certains liens peuvent mener à des pages offertes en anglais seulement.

Minimum d’heures d’enseignement

Afin de garantir des possibilités d’apprentissage équitables pour tous les élèves de la 1re à la 9e année, un nombre minimal d’heures d’enseignement est prescrit. L’organisation des écoles à ces niveaux relève de l’autorité scolaire locale.

Conformément au Funding Manual for School Authorities, et afin de permettre un programme équilibré favorisant l’atteinte des résultats d’apprentissage indiqués dans l’Arrêté ministériel sur l’apprentissage des élèves, les écoles doivent fournir, aux élèves de la 1re à la 9e année, un minimum de 950 heures d’enseignement par niveau scolaire chaque année.

Pour assurer une transition harmonieuse de la maternelle à la 1re année chez certains élèves pris individuellement, il est possible d’adopter un minimum d’heures d’enseignement autre que 950.

Définition de l’enseignement

L’enseignement est le processus par lequel les enseignants qui sont titulaires d’un brevet d’enseignement de l’Alberta assument la responsabilité de s’assurer que les activités d’apprentissage destinées aux élèves visent l’atteinte des résultats d’apprentissage dans les programmes d’études ou le curriculum autorisés ou dans un plan d’intervention personnalisé (PIP) ou un plan d’appui à l’enseignement (PAE). Ces activités font appel aux stratégies suivantes :

  • l’interaction avec les élèves, que ce soit en personne ou au moyen de la technologie, dans le but d’enseigner et d’évaluer le rendement des élèves par rapport aux résultats d’apprentissage;
  • l’interaction avec des élèves dans le cadre de l’apprentissage en classe, de l’apprentissage autonome, de l’éducation en ligne ou de l’éducation à distance;
  • la supervision de l’apprentissage fait par l’élève en milieu de travail.

Temps d’enseignement

Le temps d’enseignement comprend le temps prévu pour l’enseignement, l’évaluation et les autres activités des élèves pendant lesquelles il y a une interaction entre les élèves et l’enseignant ainsi qu’une supervision directe assurée par l’enseignant.

Le temps d’enseignement n’inclut pas :

  • les journées des congrès des enseignants;
  • les journées de perfectionnement professionnel;
  • les journées consacrées aux rencontres parents-enseignants;
  • les journées de planification;
  • les réunions du personnel;
  • les jours fériés et les congés déclarés par l’autorité scolaire;
  • les pauses du diner;
  • les pauses entre les cours;
  • les récréations;
  • le temps consacré à l’inscription des élèves;
  • les activités parascolaires.

Organisation du temps d’enseignement

Les exigences et les considérations suivantes s’appliquent à l’organisation du temps d’enseignement.

  • Conformément au Funding Manual for School Authorities, tous les élèves doivent recevoir un nombre minimum d’heures d’enseignement. Voir Minimum d’heures d’enseignement : Services au préscolaire et Minimum d’heures d’enseignement : 1re à 9e année dans cette section.
  • Sous réserve de l’exigence ci-dessus, les décisions relatives à l’organisation et à la programmation du temps d’enseignement incombent à l’autorité scolaire. Ces décisions devraient être assez souples, sur une base quotidienne, hebdomadaire ou annuelle, pour répondre aux besoins d’apprentissage des élèves.
  • L’organisation de l’enseignement peut reposer sur un modèle de programmation intégrée où les résultats d’apprentissage de deux matières ou plus sont abordés dans une même période de temps.
  • Tous les élèves devraient avoir suffisamment d’occasions d’atteindre les résultats d’apprentissage dans les programmes d’études ou le curriculum. Afin d’aider les écoles dans leur planification, les pages suivantes présentent des recommandations concernant la répartition du temps d’enseignement pour les matières obligatoires et facultatives.

Technologies de l’information et de la communication

Le programme d’études des Technologies de l’information et de la communication (TIC) présente les résultats d’apprentissage que doivent atteindre les élèves en matière de technologies à la fin de la 3e, 6e, 9e et 12e année. L’atteinte de ces résultats permet aux élèves d’être préparés à entrer sur le marché du travail, à poursuivre leurs études et à apprendre pendant toute leur vie. Les habiletés en technologie sont devenues des habiletés indispensables dans presque toutes les sphères de l’activité humaine. Les élèves doivent acquérir ces habiletés de base ainsi que des habiletés en anglais, études sociales, français, mathématiques et sciences. Bien que les résultats d’apprentissage relatifs aux TIC soient réunis dans un programme d’études, ils ne doivent pas être enseignés de manière indépendante, mais dans le contexte des autres matières.

Activité physique quotidienne

Le but de l’initiative d’activité physique quotidienne (APQ) est d’augmenter le niveau d’activité physique des élèves. L’APQ est fondée sur la conviction que les élèves en santé sont mieux en mesure d’apprendre, et que le milieu scolaire est un milieu favorable où ils peuvent acquérir les habitudes positives nécessaires pour un mode de vie sain et actif. La ressource L’activité physique quotidienne : 1re – 9e année : Manuel d’appui soutient la mise en œuvre de la politique relative à l’APQ. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter la section Politique sur l’activité physique quotidienne du Guide.

Les écoles ont la responsabilité de créer et de promouvoir un milieu d’apprentissage propice à l’adoption de saines habitudes de vie, y compris l’activité physique quotidienne.

Les autorités scolaires doivent suivre de près la mise en œuvre de l’APQ pour s’assurer que tous les élèves font au moins 30 minutes d’activité physique chaque jour. Le directeur d’école peut accorder des exemptions de l’APQ sous réserve des conditions suivantes :

  • croyances religieuses – demande par écrit des parents remise au directeur d’école;
  • motifs d’ordre médical – attestation médicale remise au directeur d’école précisant les activités physiques auxquelles l’élève n’est pas en mesure de participer.

Les activités physiques quotidiennes devraient varier en forme et en intensité et tenir compte de la capacité de chaque élève. Les enseignants devraient prendre en considération les ressources disponibles au sein de l’école et dans la communauté pour permettre aux élèves de faire des choix.

Les autorités scolaires peuvent choisir de mettre en œuvre l’APQ pendant les heures d’enseignement ou en dehors de celles-ci.

  • Les cours d’éducation physique constituent des occasions appropriées pour répondre à l’exigence de l’APQ.
  • L’APQ devrait se faire sur une aussi longue période de temps que possible, mais les 30 minutes peuvent être réparties sur toute la journée. Par exemple, il peut y avoir deux périodes de 15 minutes chacune, pour un total de 30 minutes.
  • L’APQ peut être intégrée à d’autres matières tout au long de la journée.

La ressource Sécurité pour l’activité physique dans les écoles – une ressource éducative (SPHEReS) aide les autorités scolaires à formuler des lignes directrices sur la sécurité, propres à chaque site, en matière d’activité physique dans les écoles de l’Alberta. La mise en œuvre de ces lignes directrices sur la sécurité doit faire l’objet d’un examen préalable rigoureux de l’information contenue dans SPHEReS. Les autorités scolaires concernées sont tenues de veiller à ce que ces lignes directrices répondent aux exigences et aux circonstances précises de leurs programmes respectifs et de les modifier au besoin.

Anglais langue seconde

Les élèves qui sont des apprenants de la langue anglaise peuvent avoir besoin d’un soutien pédagogique et nécessiter une planification du programme d’anglais langue seconde (ALS) pour répondre aux attentes établies pour leur niveau scolaire et pour réaliser leur plein potentiel. Veuillez consulter le Funding Manual for School Authorities pour plus de renseignements sur le financement et les codes relatifs aux apprenants de la langue anglaise.

Les écoles qui accueillent des apprenants de la langue anglaise à partir de la maternelle à la 9e année devraient consulter les programmes d’études d’English as a Second Language, la page Web Supporting English Language Learners et le document Working with Young Children Who Are Learning English as a New Language.

Des évaluations annuelles des compétences linguistiques ainsi qu’un suivi et une documentation continus du développement des compétences linguistiques des élèves sont nécessaires pour éclairer la planification de l’enseignement et la prestation de soutiens à l’apprentissage appropriés et en temps opportun.

Un enfant ou élève né hors du Canada et qui est arrivé au Canada en tant que réfugié aura généralement besoin d’un soutien en anglais langue seconde (ALS) ou en francisation ainsi que d’importants appuis et services supplémentaires pour répondre à des considérations telles que des expériences scolaires limitées ou interrompues et une exposition potentielle à des évènements traumatisants, tout en s’adaptant à une langue et une culture peu familières.

Les Alberta K–12 ESL Proficiency Benchmarks, affichés sur la page Web Supporting English Language Learners, ont été élaborés pour orienter les programmes d’ALS et aider les enseignants à évaluer et à communiquer les progrès des apprenants de la langue anglaise.

Pour plus de renseignements à ce sujet, veuillez consulter la Politique sur l’anglais langue seconde ou communiquer avec la Early Middle Years (K–9) Branch.

Pour obtenir les coordonnées, voir l’Annexe 1.

Francisation (Éducation francophone)

Le programme de francisation comprend la planification de programmes et des soutiens pédagogiques ciblés, offerts aux enfants et aux élèves admissibles qui sont inscrits dans un programme d’éducation francophone offert par une autorité régionale francophone. Le programme de francisation a pour but de les aider à acquérir des habiletés en langue française qui leur permettront de s’intégrer pleinement sur les plans social, scolaire et culturel comme citoyens francophones dans leur communauté et dans la société canadienne.

Une série de cinq documents, Seuils repères pour la francisation – Préscolaire à 12e année et d’autres ressources d’appui présentées dans la ressource numérique La francisation : l’affaire de tout le monde, ont été élaborées par Alberta Education en collaboration avec les autorités régionales francophones pour orienter la programmation en francisation et soutenir les éducateurs de la petite enfance et les enseignants dans l’évaluation et la communication des progrès des élèves francophones ayant des besoins en matière de francisation.

Des évaluations annuelles des compétences linguistiques ainsi qu’un suivi et une documentation continus du développement des compétences linguistiques des enfants ou des élèves sont nécessaires pour éclairer la planification de l’enseignement et la prestation de soutiens à l’apprentissage appropriés et en temps opportun.

Un enfant ou un élève né hors du Canada et qui est arrivé au Canada en tant que réfugié aura généralement besoin d’un soutien en francisation ou en anglais langue seconde (ALS). L’enfant ou l’élève peut également avoir besoin d’importants appuis et services supplémentaires pour répondre à des considérations telles que des expériences scolaires limitées ou interrompues et une exposition potentielle à des évènements traumatisants, tout en s’adaptant à une langue et une culture peu familières.

Veuillez consulter le Funding Manual for School Authorities pour plus de renseignements sur le financement et les codes relatifs aux élèves inscrits en francisation.

Veuillez également consulter la page Francisation (Éducation francophone) sur Alberta.ca ou communiquer avec la Direction de l’éducation française (M à 12) pour plus de renseignements à ce sujet.

Pour obtenir les coordonnées, voir l’Annexe 1.

Programme à l’élémentaire

Dans la planification de l’enseignement au niveau élémentaire, les pourcentages de temps suivants sont recommandés pour l’enseignement des matières obligatoires et facultatives au cours d’une année scolaire. Certains élèves auront possiblement besoin de plus ou de moins de temps pour atteindre les résultats d’apprentissage dans chaque matière.

Pourcentages de temps recommandés

1re et 2e année

Matières Écoles anglaises Écoles francophones et d’immersion
English Language Arts and Literature 30 % 30 %
French Language Arts1/Français2 0 %
Mathématiques 15 % 15 %
Études sociales 10 % 10 %
Sciences 10 % 10 %
Arts plastiques et musique 10 % 10 %
Éducation physique et bienêtre 10 % 10 %
Temps pour les autres matières
(p. ex. art dramatique, cours élaborés localement, langues secondes3, études religieuses)
15 % 15 %

3e à 6e année

1Cours de French Language Arts – écoles offrant un programme alternatif de langue française (y compris l’immersion).
2 Le cours de français est offert dans les écoles francophones.
3 Le temps recommandé est de 10 % pour l’enseignement du français langue seconde, des programmes de langue et de culture des Premières Nations, des Métis et des Inuits ou des programmes de langue et culture internationales.
Matières Écoles anglaises Écoles francophones et d’immersion
English Language Arts and Literature/English Language Arts 25 % 35 %
French Language Arts1/Français2 0 %
Études sociales 10 % 10 %
Mathématiques 15 % 15 %
Sciences 15 % 10 %
Arts plastiques et musique 10 % 10 %
Éducation physique et bienêtre 10 % 10 %
Temps pour les autres matières
(p. ex. art dramatique, cours élaborés localement, langues secondes3, études religieuses et fondements en carrières et technologies)
15 % 10 %

Remarque : Les résultats d’apprentissage du programme des Technologies de l’information et de la communication (TIC) sont intégrés aux matières obligatoires d’English Language Arts and Literature, d’English Language Arts, d’études sociales, de français, de French Language Arts, de mathématiques et de sciences à tous les niveaux scolaires.

Cours facultatifs – Élémentaire

Education Act, article 53(2)(a)

Au niveau de l’élémentaire, la programmation peut inclure un ou plusieurs cours facultatifs. Des résultats d’apprentissage ont été établis au niveau provincial pour les cours facultatifs suivants :

Des cours facultatifs peuvent également être élaborés localement et être approuvés par une résolution ou une motion du conseil scolaire d’une autorité scolaire ou de l’administration d’une école privée en tant que cours élaborés localement.

Programme du secondaire premier cycle

Dans leur planification de l’enseignement, la considération principale dont les écoles doivent tenir compte est de donner aux élèves la possibilité de satisfaire à toutes les exigences de l’éducation en Alberta. Le programme du secondaire premier cycle devrait être planifié en fonction des résultats d’apprentissage établis dans l’Arrêté ministériel sur l’apprentissage des élèves.

Un cours du secondaire premier cycle représente un ensemble de connaissances, d’habiletés et d’attitudes précises. La majorité des élèves peuvent les acquérir à l’intérieur du nombre d’heures recommandé. Toutefois, certains élèves prendront moins de temps pour les acquérir, alors que d’autres auront besoin de plus de temps.

Répartition recommandée du temps d’enseignement – Matières obligatoires

Secondaire premier cycle

1 Le cours de français est offert dans les écoles francophones.
2 Le cours de French Language Arts est offert dans les écoles offrant un programme alternatif de langue française (y compris les écoles d’immersion française).
3 Les programmes d’études des beaux-arts sont conçus pour être enseignés pendant 75 heures à chacun des trois niveaux scolaires.
4 L’attribution de temps recommandée est de 95 heures pour les écoles qui mettent en œuvre des programmes d’études provinciaux ou les cours élaborés localement de français langue seconde, de langues et cultures des Premières Nations, des Métis et des Inuits, et de langues et cultures internationales.
Matières Écoles anglaises (heures par année) Écoles francophones/d’immersion (heures par année)
English Language Arts 150 250
Français1 ou French Language Arts2 0
Mathématiques 100 100
Sciences 100 100
Études sociales 100 100
Éducation physique 75 75
Santé et préparation pour la vie 50 50
Cours facultatifs3, y compris langues secondes4 (le temps peut varier) (le temps peut varier)
Nombre total d’heures d’enseignement 950 heures 950 heures

Remarque : Les résultats d’apprentissage du programme des Technologies de l’information et de la communication (TIC) sont intégrés aux matières obligatoires d’English Language Arts, d’études sociales, de français, de French Language Arts, de mathématiques et de sciences à tous les niveaux scolaires.

Nombre d’heures par année recommandé pour l’enseignement dans une langue autre que l’anglais ou le français

Education Act, article 17

Pour les écoles qui offrent l’enseignement dans une langue autre que l’anglais ou le français, le temps alloué recommandé pour les matières s’applique. En plus du cours d’English Language Arts, il est recommandé d’allouer un minimum de 150 heures à l’enseignement des arts langagiers dans la langue étudiée.

Cours facultatifs au secondaire premier cycle

Les cours facultatifs aident les élèves à atteindre les résultats d’apprentissage décrits à la section Fondements du programme du Guide. En outre, les cours facultatifs renforcent les apprentissages dans les cours d’English Language Arts, d’études sociales, de français ou French Language Arts, de mathématiques et de sciences, et offrent des possibilités d’apprentissage dans d’autres domaines.

Séquence

Les écoles devraient encourager les élèves à poursuivre jusqu’en 9e année au moins un des cours facultatifs choisis en 7e année.

Cours facultatifs

Les écoles sont tenues d’offrir deux cours facultatifs énumérés ci-dessous. Lorsque l’enseignement est offert dans une langue autre que l’anglais, un seul autre cours facultatif est requis:

Beaux-arts

  • Art dramatique
  • Arts visuels
  • Musique
    • Chant choral
    • Musique générale
    • ­Musique instrumentale

Cours d’études religieuses élaborés localement

  • L’enseignement des études religieuses peut être offert en vertu de l’article 58 de l’Education Act en tant que cours d’études religieuses développés localement.

Cours élaborés localement

Cours professionnels de la série Connaissances et employabilité (8e année et 9e année)

Éducation à l’environnement et au plein air

Éthique

  • Ce cours peut s’offrir soit en 7e, 8e ou 9e année

Études professionnelles et technologiques (ÉPT)/Fondements en carrières et technologies (FCT)

Français langue seconde

Langues des Premières Nations, des Métis et des Inuits

  • Les programmes d’études élaborés au niveau provincial pour l’enseignement des langues des Premières Nations, des Métis et des Inuits (en anglais) sont présentés dans le tableau dans la section Programmes de langues/Séquences de cours/Cours du Guide.
  • Des programmes de langue qui ont été élaborés localement peuvent être approuvés comme cours élaborés localement.

Langues internationales

  • Des programmes d’études ont été élaborés au niveau provincial pour l’enseignement des programmes bilingues et des programmes de langue et culture internationales.
  • Les programmes d’études pour les langues internationales qui sont élaborés au niveau provincial pour l’enseignement au secondaire premier cycle sont présentés dans le tableau de la section Programmes de langues/Séquences de cours/Cours du Guide.
  • Des programmes de langue qui ont été élaborés localement peuvent être approuvés comme cours élaborés localement.

Choix de cours au secondaire premier cycle

Le choix de cours fait par un élève doit être approuvé par le directeur d’école, sauf si l’élève (qui a 16 ans ou plus) choisit de suivre des cours d’apprentissage à distance en ligne ou des cours d’éducation à distance sur support imprimé. Le directeur d’école doit s’assurer que les élèves sont mis au courant des programmes disponibles pour répondre à leurs propres besoins éducatifs et que les parents comprennent les choix de cours de leur enfant et y donnent leur accord.

Planification au secondaire premier cycle pour les programmes offerts au secondaire deuxième cycle

Pendant qu’ils sont encore au secondaire premier cycle, les élèves devraient recevoir de l’aide dans la planification de leurs programmes du secondaire deuxième cycle. Certains cours sont obligatoires pour l’obtention du Diplôme d’études secondaires de l’Alberta ou du Certificat de réussite d’études secondaires. Certains cours de 10e année sont des préalables pour suivre d’autres cours plus avancés du secondaire deuxième cycle.

Lors de la planification des programmes de 10e année, tous les élèves du secondaire premier cycle et leurs parents devraient prendre connaissance des cours préalables afin d’éviter d’éventuels problèmes durant les dernières années d’études au secondaire deuxième cycle.

Par exemple, en mathématiques, les élèves doivent se concentrer sur leurs points forts et déterminer ce qu’ils sont susceptibles de faire après la 12e année. En 10e année, les élèves peuvent choisir entre le cours Mathématiques 10C ou 10-3. Le cours Mathématiques 10C permet aux élèves de suivre les cours de la séquence -1 ou -2. Les cours de la séquence -1 (20-1, 30-1) sont conçus pour les élèves qui devront étudier le calcul différentiel et intégral pendant leurs études postsecondaires. Les cours de la séquence -2 (20-2, 30-2) sont conçus pour les élèves qui n’auront pas à étudier le calcul différentiel et intégral pendant leurs études postsecondaires. Les cours de la séquence -3 (10-3, 20-3, 30-3) sont conçus pour les élèves qui s’inscriront à un programme d’apprentissage ou qui iront directement sur le marché du travail. Les élèves qui répondent aux critères pour suivre des cours de Connaissances et employabilité peuvent s’inscrire à Mathématiques 10-4 et Mathématiques 20-4. Pour plus de renseignements à ce sujet, veuillez consulter Programmes pour l’achèvement des études secondaires et la suite dans la section Planification de la programmation – Secondaire deuxième cycle.

Il revient au personnel de l’école secondaire premier cycle de s’assurer que les élèves qui planifient leurs études en parlent avec leurs parents et qu’ils connaissent les exigences précises pour l’achèvement des études secondaires.

Plans de carrière

Les écoles sont encouragées à demander aux élèves de préparer un plan d’études et de carrière dès le début du secondaire premier cycle. Ce plan devrait être mis à jour tous les ans, et signé annuellement par les parents et le directeur d’école.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de la planification de carrière, consulter le site Web ALIS.

Dernière mise à jour : le 26 août 2022